Le chauffage

Le choix du système:

A l'origine l'Argonaute était équipé avec un D4 Eberpascher. Nous ne l'avons pas testé le jour de l'achat du bateau. Mal nous en a pris,  évidemment le broker n'a rien dit , il ne fonctionnait pas. Démontage, toute la partie électronique grillée, le reste semblait en bon état. Alors une consultation rapide, la partie électronique était quottée quasiment 80% du prix de l'appareil complet neuf. Je l'ai donné à un voisin de ponton, entre ça et la décharge, le gars  pensait faire une bonne affaire. Pour moi, c'était pareil, il y avait la même distance entre son bateau et la benne à déchets. La consommation électrique affichée nous parait rédhibitoire et l'impossibilité de réparer par soi-même sont deux autres arguments qui disqualifie ce système. Son seul avantage serait de pouvoir fonctionner en navigation, mais comme le notre ne fonctionnait même pas à l'arrêt....

Sur le premier bateau Passage, nous avions installé un Wallas 3200 à pétrole, parce que la cuisinière était aussi à pétrole. Consommation éléctrique faible, bon chauffage, silencieux, utilisable en navigation. Parfait!

Parfait?

Meuuh, non, il fonctionnait parfaitement, oui,  SAUF lorsqu'il faisait froid! Le pétrole à basse température, et ceci bien au dessus de 0°C, précipite quelques morceaux de paraffine qui bouchent le tuyau tout fin qui apporte le pétrole au chauffage. Ainsi, on avait du chauffage, lorsque je passais le même temps à démonter et à nettoyer que le Wallas à chauffer. Une heure à chauffer, une heure à nettoyer. Indispensable dans les canaux de Patagonie, si on veut crapahuter dans les sous-bois pourris, ou naviguer donc sous la pluie dans les deux cas. BON faut dire que nous avions remonter le Passage de Drake en pantoufles!

Nous recommençons notre recherche à partir des conseils de Caramel , en lui souhaitant de n'avoir à jamais changer la partie électronique.

Alors parmi les systèmes disponibles:

  • pas de pétrole à cause du double stockage nécessaire et des problèmes liés à la présence de paraffine,

  • pas d'électrique ou basé sur un système possédant  une électronique sophistiquée donc coûteuse à remplacer et impossible à réparer dans les régions isolées, exit les Eberpascher et Webasto très gourmands en Ampères. A moins d'hiverner à quai.

Restent alors les systèmes à l'ancienne au gas-oil et à combustible solide charbon et bois. L'idéal serait bien sur un poêle pouvant accepter tous ces combustibles. Et revoir toute l'isolation du bateau, mais c'est un autre histoire.

L'installation à bord:

Installation: Vers la page d'installation

Ici le problème devient Cornélien, car le bateau étant d'origine conçu avec une centrale de chauffage installée dans le local technique, oui celle qui a cuit son système électronique, aucune place n'est prévue dans le carré.

Commençons par la conclusion : plus le bateau est grand est moins tu as de place.

Le choix du modèle:

Nous restons donc avec trois modèles : le Reflex, le Dickinson, le Taylor. Nous allons comparer par modèle de puissance équivalente.

 

Fabricant

Fournis.

Modèle

 

Puissance

Cons. L/h

Cons. élect. Ah

 Kg

Prix

Prix Euro

+

-

Refleks

Refleks 

Hartlepool 

60 MK

5000kcal = 5.8 kw 

0.18 -0.8

 

11

£735 

1070ttc

Plus puissant

 

Pls cher

Flamme non visible

Dickinson Canada 

Dickinson

Dickinson

Kuranda

Dickinson Europe

Antarctic

Alaska

3810kcal = 4.42 kw

0.24 - 0.6

 

11.4

892.95 US

£532

790 Euro +tva

706 HT

918ttc

936ttc

 Mons puissant que refleks

Flamme visible

Dickinson

Dickinson

Kuranda

 

Newport

3810kcal = 4.42 kw

0.24 - 0.6

 

10

$755

597

 

   

Taylors GB

 

Blake -Lavac - Taylors

 

Acorn engineer

089 Diesel

 

5.8 kw

 

0.18 - 0.96

 

28

£1076

 

1566

 

Lourd

 

Aladin's Cave

079 Diesel

 

2.1 kw

 

max 0.2

 

15

£745

 

1084

Kit avec réservoir

Pas assez puissant

Force 10

Sigmar

Sigmar

 

4.7kw

5-10

   

607

   

Pas beau;  le moins cher

                       

Conclusion:

Les marques Reflex et Dickinson sont éprouvées et fabriquées dans des pays où le chauffage est vital: Finlande et Canada. S'ils existent depuis longtemps c'est signe de leur qualité. Les prix sont légèrement supérieur pour le Reflex, mais celui-ci dispose d'un pouvoir de chauffage plus important -et bien sûr d'une consommation plus importante. Le manuel en ligne ainsi que la nomenclature des pièces détachées sont  mieux fournie pour le Dickinson. Le service avant vente est aussi beaucoup plus réactif.

Nous décidons pour le Dickinson car il dispose d'un vitre permettant de visualiser la flamme . Ceci permettra de faire fonctionner en navigation et de vérifier si la combustion est correcte.

Accessoires indispensables:

Tube droit 22"*3

   

Coude 45° x2

   

Protection tube x2

   

Passe pont

   

Cheminée en H

   

Équilibre de pression

   

Tôle inox et isolation

   

Bouchon de pont (Fabriquer une étanchéité efficace)

   

Pompe de gasoil

   

Serpentin eau chaude

   

Isolation des cloisons et du passage pont.

   

Réservoir tampon

   

C'est Parti

Nous devons passer par le revendeur néerlandais, qui ne fait que transformer un prix US Dollars en prix Euros, il change simplement l'unité, et c'est tout son travail, car le colis arrive directement du Canada, en effet ils ne possèdent que le poêle de base en stock, nous souhaitions celui équipé d'un serpentin. C'est lucratif comme travail n'est ce pas?

Positionner le poêle

: c'est bien connu, plus le bateau est grand et moins il y a de place.

Installation: Vers la page d'installation

 

Précédente Accueil Remonter Suivante