Une petite bordée en Corse.

Pour une petite virée destinée tester toutes les modifications apportées depuis deux ans et pour voir si toujours la mer est bleue, nous embarquons le 20 juillet pour une petite boucle dans notre mer - la Mare Nostrum.

Nous profitons d'une petite tramontane pour faire un saut direct vers la Corse, enfin direct façon Mare Nostrum,

Nous partîmes à sept nœuds

Et par un prompt (Perkins) renfort

Finirent à trois nœuds en arrivant au port.

Enfin un premier mouillage dans la baie de          , nous remouillons pour profiter de l'abri du cap, mais au coucher du soleil c'est la ruée des bateaux de location. Promis, demain on crapahute. Mais demain le vent tourne NW et la baie n'est plus abritée. Nous pourrions mouiller dans la baie juste au Nord ; mais demain le vent sera SW 5 à 6. Nous visons donc vers les Îles sanguinaires; dérapage nous cassons le guindeau , remouillage à la main, puis des revolins nous chassent du mouillage, nous remouillons sous la pointe de la Parata un peu à l'Est.      

Un résumé multimédia pour le voyage en Corse.

 

Liste des problèmes:

  1. Deux jours après le départ, le moteur bâbord s'étouffe et accélère, au bout d'une petite heure de marche, je crains pour l'inverseur. On tournera avec le tribord.

  2. La Grand voile neuve recoupée une fois, n'a pas les points d'écoute de prises de ris qui correspondent avec ceux de la bôme!! le plus fort c'est que j'avais donné l'ancienne GV au voilier, et qu'ils sont venus trois fois , deux personnes différentes pour prendre les mesures - ils ont oubliés de mesurer la bôme! Total en relâchant le second ris nous oublions de remettre le palan de secours et la GV se déchire à la bosse de ris du milieu.

  3. Fuite de gasoil sur moteur tribord, on retrouve une dizaine de litres dans les fonds à la suite d'une fuite sur le retour d'injecteur et ensuite sur le retour du filtre à gas-oil. Oui, j'avais purgé le circuit en croyant à une prise d'air et oublié de revisser correctement.

  4. En faisant le plein à partir de la station, nous ne contrôlons pas l'état des vieux jerricans, un d'eux particulièrement sale nous pollue la cuve à gasoil.

  5. Nous cassons le guindeau en testant la tenue de l'ancre.  Les mouillages et relevages suivants s'effectueront hydrauliquement: à l'huile de coude! C'est bon avec deux équipiers vaillants.

Accueil Remonter Suivante