Forage en Angola

Janvier 2008

Janvier 2008 : Premier séjour en Angola. Notre petit appareil le KB 700. On fore jusqu'a 1800m pour une profondeur vertical de 1300m et un drain horizontal de 300 a 500m en 45 jours.

Il y a dix ans en Oman on forait les mêmes puits en 22 jours.

Ici le KB en réparation, le rig a plus de 20ans, la maintenance a été oubliée - 3jours de réparation par puits en moyenne: c'est le rig le moins cher de la terre soi-disant. Les deux bonhommes sur la photo ont été démissionné.

 

January 2008: First stay in Angola of the third millenary. Last stay was 15 years ago. I'mdrilling superintenent for Total with two babies rigs, drilling horizontal drain sections in 45 days.

Ten years ago I was drilling the same wells in 22 days.

The KB700 under repair (3 days per well of repairs!). It's the less expansive rig on the earth! The two guys on the picture resigned or were resigned!

     

Et voila , je retrouve le forage enfin après quelques années de stand by et de petites affectations.

   
     

Les puits endommagés pendant la guerre sont toujours a réparer, ici le gaz part (méthane) quelque part en dessous.....

Some wells damaged during the civil war are to be reapired. Gas is leaking below the ground.
     

Mars 2008

  March 2008

Je pars pour mon troisième séjour en Angola. Parti superviseur, je me suis retrouvé superintendant a Luanda, puis transféré sur le champ, toujours superintendant puis enfin superviseur de chantier, mais pour deux appareils. Dans les compressions de personnel, nous sommes passées de 4 expatriés a 2 en étant transféré de Total a Somoil, la compagnie locale. Des bonnes économies apparemment : les commandes ne suivent plus, on perd environ 200,000 $ par puits en réparations diverses et menues, une petite centaine a réparer en continu, sans compter la production perdue, sans compter les stand-by de démarrage de puits comme sur notre dernière opération : -$30,000.

Ah oui, il n'y a plus d'huile pour les moteurs des donkeys pompes, les types inventent des rapports bidon pour expliquer par le menu  mais pas pour expliquer pourquoi il n’y a plus d’huile, ainsi la production diminue de 5000 barils par jour. Ya pas un type pour bouger. Mais notre nouveau grand manitou a économisé 2 expatriés. C'est amusant l'Afrique.

   
     

 

 

 

 

Argonaute III

 

 

 

 

Accueil Remonter Anes a drill