Isolation

Trop chaud l'été, trop froid l'hiver. Un bateau qu'on n'arrive à réchauffer avec le réchaud éléctrique du port. Bon je sais,  pas très écolo tout ça, utiliser l'electrécité, issue de la combustion du pétrole ou du nucléaire pour chauffer! Mais nous préparons l'installation d'un chauffage au gas-oil.

Signe indubitable que le bateau n'est pas correctement isolé. Alors que sur Passage, en plein hiver pour zéro degré extérieur nous avions 9°C au petit matin , sans aucun chauffage, juste avec la famille de 4 personnes à bord.

MAJ 070107:

Il faut compter une semaine temps plein par cabine, lorqu'on a tout le matériel à bord, pour démonter tous les vaigrages, bomber à la mousse les manques, poser les caoutchoucs autocollants 50x10mm sur les lisses agrafer le compasant 5 couches et reposer tout les vaigrages.

Soit par cabine:

  1. un rouleau 10m de mousse 50x10,

  2. un 1/2 rouleau d'isolant 5 composant,

  3. 8 bombes mousse polyuréthane 500ml,

  4. 50/80 agrafes inox -et l'agrafeuse qui va avec, ce n'est pas le plus cher,

  5. 1/2 panneau d'isolant roof mate 40mm,

  6. quelques vis à bois car on ne trouvera plus celles qui vont dans les bons trous (il en restera d'autres à la fin),

  7. un bonne bordée de jurons,

  8. quelques sparadraps avec le mercure au chrome qui va bien.

  9. Un aimant pour repêcher la tête du tournevis qui est partie dans les fonds -prévoir de démonter des élements qu'on n'aurait pas dû avoir à  démonter ce temps là n'est pas compté dnas l'estimation

Il fallait démonter les vaigrages et voir. Beaucoup de ponts thermiques, une isolation faite à la va-vite en somme :

  1. les agrafes fixant les feuilles de plastique (polyane épais) en acier toutes rouillées,

  2. les plaques d'isolant sont bloquées par des lattes de contre plaqué rivetées, mais n'intègrent pas l'intérieur des T des lisses,

  3. les chapeaux des té ne sont pas isolés sinon par la feuille de polyane, alosr qu'un espace de 10mm est disponible.

  4. Les parties difficille à isoler ne sont pas isolées tout simplement.

 

 

Les solutions:

  1. Remplir tous les espaces avec de la mousse polyurétane en bombe. A 3.5euros la bombe en promo chez Tridome.

  2. Recouvrir toutes les lisses avec du caoutchouc Mousse autocolant (35 Euros les 10m en 50x10).

  3. Remplacer le polyane par un isolant 5 couches utilisé pour l'isolation des  camping car; Ce n'est pas le plus performant, mais l'espace nécessaire ne nous permet pas d'installer un isolant plus épais. Avec les 3 cm de polyuréthane cela devrait passer.

  4. Le fixer avec des agrafes inox.

  5. Reposer tous les vaigrages.

Note: ce composant  5 couches se trouvent aussi chez le Casto du coin et 20% moins cher que chez Narbonne accessoires.

 

 

Cabine  Arrière.  
Et voilà, la fin de la rénovation de l'isolation, ou le début du comfort pour les hivers ou été rigoureux.
   
Cabine  Alex (Avant Tribord).  
On attaque la cabine avant Tribord: le vaigrage est enlevé, on remarque tous les espaces vides sans isolant.

 

On bouche les trous à la bombe polyuréthane, neuf bombes 500ml pour le mur et le roof.
On agrafe le composé 5 couches avant de re-installler le vaigrage.

Vaigrage qui bien sur ne rentre plus tout à fait puisque le composé 5 couches prend un épaisseur de 5à8mm une fois agrafé. Mais où il n'y a pas d'emm...bêtement il n'y a pas de plaisir n'est-cepas?

 

Et voilà lorsqu'on a tout remonté remis les vis dans chaque trous soigneusement, on se retouve avec çà???

Morale: le bateau est bien un milieu irrationnel, pas de diviseur entier, pas de modulo, toujours un reste incompréssible. Quand on divise (démonte), il y a toujours des reliquats.

 

Cabine Ben (Babord Avant).

Voilà la cabine Ben -avant Babord après démontage de tous les vaigrages.

 

Et voilà, la couchette ben terminée. Reste la cabine Arrière, mais d'abord on va installer le poele!!