May 2009

Voila déjà, le joli mois de mai s’en va, et le captain  repart en Angola.

Un petit mois pour le bateau, on a mis en route la machine a coude, une Sailrite avec l'aide de notre couturière habituelle.

On a sorti le Centralien, c'est mieux pour les manuels en Américain mais comme il ne sait pas coudre non plus, on a juste appris que la clé d'une bonne couture machine réside dans le réglage de la tension du fil.   Faut dire, que des manuels d'instructions, je n'en ai jamais lu beaucoup. Une bonne machine, bien étudiée, rend le manuel superfétatoire, l'opuscule rédhibitoire, la bible caduque.

Pour paraphraser le Bossu, a la fin de l'envoi de la première bobine, je touche. Un peu. Même  s'il nous a fallu deux heures pour régler pour la première fois la tension du fil. J'ai bien démonté la moitie de la machine avant de suivre le parcours du fil comme sur le dessin. Evidemment ensuite, ca allait beaucoup mieux.

Premiere lecon    Première leçon a la maison . Ou l'on voit que le nécessaire manuel n'est pas suffisant!
     
mise en pratique   Mise en pratique immédiate: c'est pratique, plus rapide que la paumelle pour coudre des points équilibrés et équidistants. Voila le taud réparé!


     
Piquage chauffage apres


  Le poêle Antarctic est relie au ballon d'eau chaude, pas mal de tuyaux dans les fonds. Faudra que je vois a quoi y sert le blanc!!. Les autres je peux les nommer.

Nous avons rajouté une pompe électrique de circulation.

     
     
     

 

 

 

 

Argonaute III

 

 

 

 

Accueil Remonter Janvier 2006