Palmeira - Ilha do Sal

Et à Palmeira il y a aussi Alejandro; Argentin d'origine, venu s'établir à Sal pour trouver la paix. Frigoriste de métier, le seul de l'Île, Il y a trouvé l'amour et jure sincèrement qu'à la quatrième femme c'est assez. Le quatrième bébé semé au hasard des voyages aussi. 

DSC00668.JPG (155107 octets) Pour nous il a été comme un père, ça doit être une fibre spéciale chez lui.

 Comment s'est-on rencontré, assurément comme si nous nous étions  vu la veille et connu de toujours. Il m'a parlé d'une vague  ressemblance avec un acteur de série américaine. Sans lui avouer,  je n'étais pas flatté quand même. Non pas que je honnisse nos amis cow-boys, mais promener une tête d'acteur de série B , c'est tout de même déprimant, faudra peut-être que je me rase la moustache! Alors entre les courses en voiture, entre le village et le port, les échanges des vies, on soupçonne  comme un regret de tant de tranquillité; de tant de paix. Sans arriver à deviner si la paix qu'il retrouvera demain, entre les petits boulots qui lui suffisent boucler le budget, et les plans d'exportation de langoustes et thon frais par avion ne lui laisseront un petit goût amer de chance manquée. Demain ça va marcher.

Après l'Argentine, Le Brésil, l'Espagne et les Canaries, à chaque fois un petit peu plus abasourdi par la morale du monde: argent, profit, parfois  avec un zeste de corruption, il se réfugie à Sal. Y trouve une nouvelle fois l'amour, par conséquent, les nécessités de la vie de famille, par conséquent le travail, par conséquent un zeste de corruption de ci de là. Retour à la case départ? Non, ici il peut dire non, même s'il dépend en partie de l'assentiment des affairistes locaux.

Il pourrait utiliser la méthode africaine, une enveloppe par-ci, une par-là, mais il garde encore ses principes. Ouf, tout n'est pas à vendre. Serait-ils toujours les mêmes irréductibles destinés à finir dans l'arène ou l'oubli.

 Il m'a dit ses rêves évanouis de travail rémunérateurs sur les plate-formes pétrolières , mais a 40 ans, argentin, ne parlant pas l'anglais, il tombe justement sur la personne au placard, qui ne peut recommander personne. Désolé, pour cette chance incroyable qui nous tombe sur le dos, mais  évite les autres. Naître du bon côté est la première des chances. Ou des malchances. 

Ils nous prend en charge Alex et moi, c'est agréable d'être baby-sitté au fond. 

 

meroualex.jpg (116367 octets) Alex et sa troisième prise, Trois a zéro. 

Je retrouve ici, les voiliers sur corps morts en attente de skipper partis sous d'autres cieux et qui dépérissent lentement sous les soleil des tropiques,  les inévitables charters qui tournent paisiblement avec la clientèle des hôtels du Sud de l'Ile. Quatre sont sur la petite affaire. 

 Ah oui, que je vous conte Palmeira la déserte, comme des villes du bout du monde, quatre villages, une série d'hôtels au milieu de la rocaille, les limes de notre monde actuel, un île sous perfusion ONU, une île sans eau qui vit du pétrole importé, pour faire de l'eau, pour faire circuler des véhicules, faire tourner des hôtels. Tout est importé d'occident, de chine 5oui oui les commerçants chinois sont là,  ou des autres îles que je n'ai point vu, j'ai vu quelques bananes quelques mangues,  de rares légumes et haricots. Sal et ses tourbillons de poussière si chers aux touristes de passage en vadrouille dans les pick-up, qui déboulent sur les chemins. Pourtant, les thons pullulent mais l'usine à thons locale est arrêtée, ou plutôt n'a jamais fonctionnée. "a construction quasi achevée sur fonds d'aide économique, on a décidé qu'un circuit froid à l'ammoniac n'était plus écologique, donc les poissons traités dans l'usine plus acceptable. Chacun est retounée vers ses rêves de vie meilleure.  Quelque riche homme d'affaire cultivent même des tomates, destinés à l'exportation avec l'eau de mer distillée à grands renforts de pétrole. Un comble écologique.

Une île ou la communauté internationale, vous la connaissez vous cette communauté, celle qui construit deux stades gigantesques, et un gymnase grandiose, chacun pouvant contenir la population entière de l'île, alors que l'hôpital de la capitale Espargos ne comporte que trois maisonnettes bleus sans climatiseur, et  fonctionne avec un médecin cubain; quand les très pauvres viennent en aide aux très très pauvres. Notre position de nanti, sur nos bateaux de luxe, chacun représentant quelques millénaires d'économie de l'habitant moyen, ne nous permet pas de donner des leçons.

DSC00619.JPG (126682 octets) Palmeira la mystérieuse aux portes du désert, c'est aussi Pedra de Lume, et son unique marais salant. Un ancien cratère aménagé par les hommes, reçoit l'eau de mer par infiltration à travers les basaltes poreux, un tunnel creusé à travers le flanc du volcan permet d'accéder à l'intérieur du volcan, et un antique téléphérique de bois court de l'intérieur de la base lunaire jusqu'au bord de mer.
DSC00612.JPG (151602 octets) Unique aussi, la machine infernale, toute en bois, avec ses transmissions à courroies, ses wagonnets suspendus, ses petits tas de sel dans les tournants, à l'ensachage, prés de la broyeuse comme si on avait stoppé la machine rongée hier après midi. Un monument de la technique antique  disparaît un peu chaque jour sous l'action corrosive du sel, du vent sur les fers, les bois, poutres angles s'en vont dans le temps de l'oubli des hommes.
DSC00613.JPG (152000 octets) DSC00611.JPG (153966 octets)

Et Ils arrivent les oiseaux du large, quatre depuis hier., je dois rendre le corps morts demain matin, et je vais me retrouver au bout du bout. Fini les arrivées à la godille avec la prame d'Alejandro. Va falloir, utiliser l'annexe et son petit moteur. Michel et Éva sur Arcturus ;le Joshua à 350000ff (c'était notre première conversation, manière de dire qu'on pouvait naviguer très bien sans un Garcia, mais je trouve le Joshua très très beau); la famille d'Eric sur Concerto II , une arche des temps modernes, bateau Bois classique avec  Deux chiens, deux chats, quinze canaris; deux perroquets. Les plus gentils à mon goût nous avons passé deux agréables soirées. Sur Le petit bateau jaune, un jeune couple qui ne parle à personne. Et puis le bon vieux  pirate, français hélas, est arrivé,   cinquantaine bedonnante confortable, et  son inévitable compagne africaine de 16 ans, belle et fraîche comme un gamine adolescente.

Arrivent ensuite Didier, Joëlle, et leur fille sur un OVNI 455. Mécanicien génial, il répare tout ce qui tourne entre Dakar et le Cap-Vert. Il espère continuer son voyage en faisant de la maintenance sur les bateaux de charters locaux. Ses bonnes relations lui permettront sûrement de rentrer sur le marché lucratif de la promenade de vacanciers à Ilha Do Sal. Ils seront cinq alors.

Palmeira, ses poissons faciles, et Espargos la capitale, petit ville qui endormie à l'heure chaude de la sieste et qui commence à vivre à la tombée du jour, son équipe Internet sympathique. Nous venons d'y passer quatre semaines, soit trois de trop pour  les choses à voir ou à faire, mais nous attendons des pièces de rechange pour le radar, et diverses bricoles plus ou moins indispensables. Envoyer un colis d'Espargos en France prend quatre jours, renvoyer de France à Espargos, en utilisant DHL prend au minimum 11 jours. Minimum puisque nous n'avons toujours pas le colis en main. Le sous-développement n'est pas toujours du côté le plus visible.

 

DSC00081.JPG (124576 octets) Et enfin David nous rejoint pour cette étape engagée. 

Au revoir Alejandro, ami d'un jour, ami toujours. 

 

 

Pour les matelots: Palmeira: Le mouillage.

Une moitié de baie abritée par une jetée minuscule, occupée 4 jours sur 5 par des cargos de livraisons. Dans cette moitié, une cinquante de bateaux de pêche locaux, de voiliers charters ou en longue escales tous sur corps morts. EN fond de baie ils occupent jusqu'au trois quart de la baie.

Attention évitez absolument une entrée de nuit, si vous ne connaissez pas, l'épave d'un gros bateau de pêche, gît au milieu de la baie et non sur la plage comme indiqué sur la carte, le feu d'entrée du port ne fonctionne pas, les feux d'alignement du pipe sous-marin non plus, ce pipe part a droite des tank Shell jusqu'à la bouée de chargement au large de la baie. Les fonds de sable sont de bonne tenue, mais en mouillant prés de la plage, il faudra déraper l'ancre en cas de vent de Sud Est à Nord-Ouest. LA houle entre et les bateaux roulent beaucoup. 

Taxi Palmeira Espargos 200 à 250 Escudos

Carigna: Palmeira Espargos 50 Escudos. La carigna c'est le taxi brousse, un pick-up avec des bancs en bois à l'arrière.

Gasoil : 45 Escudos le litre - Aller en ville payer à la station qui délivrent un bon (Shell ou Enacol), détaxé pour les bateaux, bidonnez votre gasoil, la pompe est a 50mde la plage. Ne faites pas comme moi, livraison au quai pour 200litres: la livraison est gratuite mais prend la journée entière: (Quai 650 escudos pour une journée 15 m).

Vivres: on trouve les vivres de base, mais beaucoup plus cher qu'en France , qu'au Canaries ou sur les autres îles par exemple, 2 Euros le kilo d'oignons, 2.5 E le kilo d'orange, pas de pamplemousse. Par contre il peut se passer deux semaines, sans oignons sans tomates, sans bananes et pire sans bières!  Tout est importé.